Corse-Ornitho

25 avril 2018

Vautour fauve

Bonjour, nous avons vu un vautour fauve au pinzu a vergine sur la commune de luri, il se dirigeait vers la côte ouest commune de barretali.

Bonne journée.

 

 

Posté par corseornitho à 10:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Ibis falcinelle

Bonjour, à Propriano, entre 6 et 10 Ibis falcinelle depuis plusieurs jours, je pense qu'ils ont ou vont nicher.

Bien cordialement, Hervé Sivry 

Posté par corseornitho à 10:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 avril 2018

Bilan mi-saison sur le site de migration de Prunete !!

Prunete : de la diversité, souvent des milliers d'oiseaux, de superbes ambiances, bref cela méritait un petit bilan de mi-saison.

Salut à vous !


Le réveil sonne, il est 5h 30. Un café et hop nous voilà sur les dunes
de Prunete. L’obscurité est encore omniprésente, mais la nature est
matinale et gazouille déjà dans les buissons. Mais, qu’est ce qu’on
entend au loin ? C’est un Rossignol philomèle! Et là ? Une Rousserole
turdoïde ou encore un Coucou gris dans la plaine. Quelques pas de plus
et c’est un Héron pourpré qui s’envole. Et oui déjà 29 jours de suivi,
le printemps est déjà bien entamé ! 29 jours durant lesquels les
oiseaux migrateurs n’ont pas cessé de défiler devant les observateurs.
Un défilé dont les effectifs sont largement dominés par quelques 111
000 hirondelles rustiques (pic de passage de 20 420 individus le 18
Avril), passant certains jours en un flux quasi ininterrompu et dans
lequel ont pu être dénombrées plus de 5500 hirondelles de fenêtre,
près de 2000 hirondelles de rivages et déjà 33 hirondelles rousselines
!

Dans le cortège des migrateurs, d’autres espèces hautes en couleurs,
comme le Loriot d’Europe, la Huppe fasciée et le Guêpier d’Europe
passent au-dessus de la tête des observateurs et des visiteurs venus
profiter du spectacle. Coté rapaces, le 1000ème busard des roseaux est
passé ce 22 avril à 13h30 ! Chaque jour qui passe confirme l’intérêt
du site de Prunete notamment pour les espèces orientales passant en
France. L’exemple le plus marquant est celui des 35 busards pâles
passés en 29 jours soit une moyenne de plus d’un par jour, du jamais
vu dans notre pays !

Le soleil continue sa course dans le ciel et les oiseaux leur
marathon. Rapaces, passereaux, aigrettes, martinets et même grues
cendrées ! Tous filent vers le Nord, et c’est au milieu de cette
avifaune diversifiée qu’un sanglier s’invite sur le spot et passe à
quelques mètres de nous… Il est déjà 20h25, l’heure de quitter le
site, pourtant il est tentant de rester encore un peu, car c’est dans
la pénombre déjà bien installé que nous observons le départ de
quelques migrateurs nocturnes tels les Hérons cendrés et Pourprés
ainsi qu’une furtive bécassine et un Hibou des marais en chasse sur la
prairie… Encore une journée remplie de magie, de surprises et surtout
d’oiseaux ! Mais maintenant il faut rentrer, les moustiques sont
sortis, et demain le réveil sonnera à nouveau, mais 2 minutes plus
tôt !

A prestu sur le site pour compter des milliers de Guêpiers !

Les compteurs de Prunete

 

DSCF3546

Héron gardeboeuf

Posté par Gabriel Caucal à 20:18 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Martinet à ventre blanc

 à Capu Rossu , 23/04/18

Posté par patrick_vd à 20:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Embouchure Liamone 23/04/18

matin 07:00h, au bord de la rivière:

1 Héron pourpré

 après-midi 18:00h,

berge de la rivière:

3 Petit Gravelot

3 Chevalier guignette

1 Chevalier gambette

1 Chevalier aboyeur

 prés derrière la plage:

1 Pipit rousseline

Posté par patrick_vd à 20:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 avril 2018

Le PIGNU (hauteurs de Bastia), paradis du Venturon corse

DSCN0477

DSCN0440

DSCN0413

DSCN0410

DSCN0398

DSCN0433

ophrys morisii

DSCN0432

DSCN0427

DSCN0436

 

 

 

  Le Pignu (hauteurs de Bastia), paradis du Venturon corse, le 22 avril 2018

 

  Météo : temps splendide.  Vent d'ouest modéré sur les hauteurs.

  Jumelles Nikon 8X21

DSCN0435

étang de biguglia

orchis pauciflora

                                                                         Serapias strictiflora

                                                                         Gagea granatellii

                                                                         Echium parviflorum

                                                                         Orchis pauciflora (Protégé)

                                                                         Crataegus monogyna (Crataego-Prunetea)

                                                                         Ophrys morisii

                                                                         Pelouses rocailleuses typiques (versant sud)

                                                                         Gagea granatellii (Protégé)

                                                                         Bergeries, versants ouest

 

 

 

              Pignu (bords de la D.338)

              Sur les bords de la D.338, vers 570 m, une petite troupe de Venturons corses Serinus citrinella corsicana, dont les sujets cherchent leur nourriture au sol.

              Sur des rochers ensoleillés, Orchis pauciflora (protégé). Aceras anthropophorum.

              Tout près de là, nombreux Ophrys bombyliflora, Orchis papilionacea, plus rare Ophrys lupercalis. Echium parviflorum.

               Un peu plus haut, sur les bords de la D.338, vers 650 m d'altitude, Ophrys morisii.

               Le Milan royal Milvus milvus a survolé la région, jusqu'au sommet, à plusieurs reprises.

               Grands Corbeaux Corvus corax, assez nombreux. 

 

                Sommet du Pignu

               Dans une fruticée basse à Erica arborea parsemée de pelouses, façade est, Linotte mélodieuse Carduelis cannabina (nicheur). L'espèce est

observée à plusieurs reprises, en petits groupees.

               Un replat, portant des pelouses rocailleuses bien dégagées (930-940 m), sur le versant sud (photo), permet l'observation

du Traquet motteux Oenanthe oenanthe ( surtout migrateur au Cap corse), du Pipit rousseline Anthus campestris (nicheur), de l'Alouette lulu lullula arborea (nicheur) et, à nouveau, d'une petite troupe de

Venturons corses (nicheurs). 

  Quelques Grands Corbeaux Corvus corax viennent fouiller quelque nourriture dans les bouses laissées sur ces pelouses.

  Plusieurs exemplaires de Gagea granatellii, mais l'espèce, comme on l'a vu, est très fréquente sur l'ensemble du Pignu.

               Ayant fait le tour complet du sommet, j'ai traversé tous les versants. Sur le versant ouest, puis le versant est, Pinson des arbres Fringilla coelebs

               Au sommet du Pignu (950 m environ), deux Alouettes lulu Lullula arborea, et mouvement migratoire avec Traquets motteux et Pipît

farlouse Anthus pratensis (migrateur), ce dernier assez furtif ...

               Je n'ai malheureusement pas noté le Merle à plastron (migrateur), aujourd'hui, pas plus que le 24 avril, espèce que je suis venu chercher.

 

                Bastia

                Serapias strictiflora dans la pelouse rase du rond-point (nord) de Toga, à Bastia (si l'on en croit la structure des callosités).

Petit essaim.

 

                                                        J.F.M.

               

Posté par JFMarzocchi à 20:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 avril 2018

Pipit à Gorge rousse, zone humide près d'Air Corsica , Campo dell'Oro Ajaccio le 21/04/18

Bonsoir,

Cette année le micro spot ornitho ajaccien est centré sur  les prairies inondées   près des bâtiments d'Air Corsica , Campo dell'Oro.  Ajaccio. Ceci en raison des fortes de pluies de mars début avril. Néanmoins cela évolue très vite (assèchementet d'ici 5 à 6 jours je pense que nos rares migrateurs en halte se reporteront sur la mare aux chevaux de Budiccie à Bastelicaccia (qui pour le moment n'attire pas grand chose).

En attendant, le site devient très attractif !

Ainsi ce matin j'ai eu le bonheur d'observer 4 PIPITS A GORGE ROUSSE (mon record en 25 ans à Ajaccio) , quelques PIPITS SPIONCELLLES , des BERGERONNETTES PRINTANNIERES car le niveau  et les modalités d'assèchement sont pile poil avec les exigences de cette espèce.

Egalement 15 CHEVALIERS SYLVAINS, 1 CHEVALIER GAMBETTE, 1 PETIT GRAVELOT , 1 AIGRETTE GARZETTE et 1 CRABIER CHEVELU (vus par jacques)

se garer juste avant l'entrée de AIR Corsica à droite et observer depuis la route. Les pipits sont assez discrets dans les vasières et la végatation

j'y serai en principe à 6 h 30 lundi matin

En ce moment tout est possible même les réraetés les plus improbables !

Posté par brecorbet à 21:09 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Observations matinales diverses d'avril

* Liamone : vendredi 20 avril : 2 bécasseaux cocorli (un en mue, l'autre non), 1 chevalier guignette et 4 petits gravelots. Sur la rivière 1 grèbe castagneux .

* Sur la route d'Air Corsica : 2 cigognes blanches le 12 avril dans la prairie à droite avant la nouvelle clôture de l'aéroport. 1 grande aigrette les 18 et 20 avril dans le maraichage inondé à gauche avant la même clôture. Premier bruant proyer de l'année sur la clôture de l'aéroport le 20 avril.

* Prairie humide à gauche avant Air Corsica : le 12 avril un couple de colverts, 6 sarcelles d'été, des petits gravelots, chevaliers gambette et guignette, des bergeronnettes printanières. Le 18 avril 1 combattant varié, des chevaliers sylvain, 1 sarcelle d'été, des bergeronnettes printanières. Etourneaux multicolores les 18 et 19.  Le 20 une aigrette garzette, 1 crabier chevelu, toujours les chevaliers, gravelots et bergeronnettes

Le 19 j'ai pu dénombrer les limicoles à l'occasion d'une attaque -manquée- d'une femelle de busard pâle sur des passereaux : une dizaine de gravelots et 25 chevaliers.

Mare de Budicci : la grande aigrette le 19, sinon le désert.

 

DSC_5624A

DSC_5643A

DSC_5657A

DSC_5690A

DSC_5709A

 

DSC_5700A

Posté par yakech76 à 14:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sévère beauté de L'Ambutu (Brandu), le 20 avril 2018

aulne cordé

 

 

  Sévère beauté de L'Ambutu (Brandu), le 20 avril 2018

l'ambutu

alnus cordata

abris de berger

alnus cordata 2

 

                                                                        Alnus cordata, abris de berger

Posté par JFMarzocchi à 11:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 avril 2018

Coup d'oeil à l'étang de boguglia, le 19 avril 2018

 

 

  Coup d'oeil à l'étang de Biguglia, le 19 avril 2018

 

  Météo : très beau temps ensoleillé et calme.

  Jumelles Nikon 8X21

 

  Langue de terre, au niveau de 'Pineta nord'

  18 Canards colverts Anas platyrhynchos sur la surface de l'étang. S'écartent quelque peu du site en nageant vers le sud.

  4 Grands cormorans Phalacrocorax carbo, sur des végétaux morts émergeant, sur des piquets, ou nageant.

  Une Grande Aigrette Casmerodius albus

  Une Aigrette garzeete Egretta garzetta

  Chant de la Huppe Upupa epops à Pineta 

  Grèbe huppé Podiceps cristatus

  Un Milan royal Milvus milvus survole la rive est de l'étang

   Les sternes caugek Thalasseus sandvicensis, on en compte 7, sont apparues dans mon champs de vision

Les oiseaux ont plongé en piqué dans l'étang.

 

  Presqu'île de San Damianu

  Absence apparente d'oiseaux..

 4 Grands Cormorans Phalacrocorax carbo sont disséminés sur divers supports, dans les eaux visibles au sud-est de la

presqu'île

 

                                J.F.M.

  

  

Posté par JFMarzocchi à 10:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 avril 2018

Busard des roseaux

Observation à prunete, le18 Avril,  pour la migration de printemps. photos David Gautier et René Roger

B22C6672-2

B22C6807-2

B22C6638-2

AL0I6905-3

A+

René

Posté par muratello à 15:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Coup d'oeil à l'étang de Biguglia, le 18 avril 2018

 

 

  Coup d'oeil à l'étang de biguglia, le 18 avril 2018

 

  Météo : beau temps enseoleillé, calme.

  jumelles nikon 8X21

 

  Langue de terre, au niveau de 'Pineta nord'

  Le site, qui connait une nette baisse des eaux, est étonnamment vide d'oiseaux, en milieu d'après-midi. Seule une Aigrette

garzette Egretta garzetta chasse sur ses bords.

  Une Grande Aigrette Casmerodius  albus est également présente.

 

  Tombulu Biancu

  Passage très massif d'Hirondelles de cheminée Hirundo rustica sur l'étang.

Les oiseaux rasent la surface de l'étang, se dirigeant vers le nord.

  Sur les piquets, 7 Sternes caugek Thalassues sandvicensis.

  Rares Grands Cormorans Phalacrocorax carbo sur des piquets.

 

                             J.F.M.

Posté par JFMarzocchi à 11:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 avril 2018

bravo pour toutes ces photos et infos ! et je répond à quelques questions (Patrick, BANFFF)

Je découvre avec grand intérêt la manne d'observations qui nous arrive avec le printemps, toutes aussi intéressantes les unes que les autres.

De mon coté j'ai repris le suivi de la colonie de reproduction de Goélands d'Audouin qui niche à Aspretto/Ajaccio (environ 40 à 50 couples chaque année et la seule à assurer un succès de reproduction en France). Les oiseaux s'installent !

Pour voir cet oiseau facilement  deux spots : Biguglia ou Ajaccio/port

Dans le cap on le voit aussi très bien à Capense et Maccinaggio

Ensuite en ville, à Ajaccio, sur le front de mer j'ai noté la capacité d'adaptation au ''Moblier urbain'' de l'étourneau unicolore qui niche dans les tubulures des rampes de feux tricolores du boulevard du front de mer (voir photo du feu !) ; l'espèce adore aussi les lampdaires détériorés !

Pour ce qui est de la migration, la zone inondée à coté des hangars de Air Corsica à Campo dell oro, "siphone" les migtaeurs que l'on voit par année sèche à la mare de Budiccie ; rine de fabuleux mais par ex le 15/4 :

environ 35 Bergeronnettes  printannières

au mois 30 Pipits spioncelles (qui attendent probablement le déneigement pour aller nicher dans nos montagnes)

2 Petits Gravelots en parades

1 chevaliers gambettes

1 Chevalier sylvain

3 Combattants variés

10 Sarcelles d'été

il ya surement plus de choses à voir , notamment à Capitello mais ça prend du temps...

 

Pour terminer, voici les réponses à quelques questions des blogueurs !

pour BANFFF les belles photos du rapace à Tanghiccia concernent un AIGLE BOTTE en phase claire. Probablement un migrateur mais cet hiver un à deux oiseaux ont hiverné en Corse (évènement exceptionnel) il reste assez rare au passage et ne niche pas en Corse.

BANFF a aussi photographié une Bergeronnette printanière, un mâle de la sous espèce "iberiae" de passage régulier en Corse (ps : je suis depuis 5 ans une petite population reproductrice à l'étang de Palo, seul endroit où l'espèce semble vouloir s'encrer pour y nicher )

enfin Patrick s'interroge sur les 4 choucas qu'il a vu ; non il n'a pas abusé du "patrimonio" ou clos Capitoro ; cette espèce tente de coloniser la Corse, sans succès durable , depuis de nombreuses années (surtout la région de Bonifacio, venant de Sardaigne). Antoine Leoncini suit néanmoins une petite population qui semble s'implanter durablement dans la région de Bastia ! 

A prestu

 

ps : photo fabuleuse du nichoir à ETOURNEAU ! pas dur !!

étourneau nicheur _feu rouge

et cerise sur le gâteau des Cerfs de Corse (après chute des bois perdus en fin d'hiver le 14 avril ) sur le Coscione à Bucchinera

cerfs de Corse mâles San Petru04_18 (7)

Posté par brecorbet à 22:49 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Observation à l'étang de Biguglia, le 17 avril 2018

 

 

  Observation à l'étang de Biguglia, le 17 avril 2018

 

  Météo : temps calme et ensoleillé.

  Jumelles nikon 8X21

 

  Langue de terre, au niveau de 'Pineta nord' (rive est)

 

    Six (6) flamants roses Phoenicopterus ruber dans mon champs de vision. 3 juvéniles, 1 subadulte et 2 adultes.

Tandis que le sujet blessé à l'aile gauche se tenait plus au nord, à Tombulu Biancu.

  Une Grande aigrette Casmerodius albus.

  Une Aigrette garzette Egretta garzetta sur le site et une autre, au moins, à l'anse de Favale (rive ouest).

  Un Milan royal Milvus milvus vient dévorer une proie sur la souche d'arbre couché, à l'extrémité de la langue de terre.

  Deux Corneilles sardes Corvus corone s'approchent aussitôt, pour tenter leur chance.

    17 Canards Colverts Anas platyrhynchos, tous mâles, se reposent ou s'occupent à l'extrémité de la langue de terre.

    Grèbe huppé Podiceps cristatus circulant à la surface de l'étang.

    Chant de la Fauvette à t^te noire sylvia atricapilla.

    Chevalier guignette Tringa hypoleucos sur les sables, à l'extrémité de la langue de terre. L'oiseau prend un bain copieux

dans les eaux du bord.

  Un Pic épeiche Dendrocopus major tambourine longuement durant ma présence sur les arbres du bord est de l'étang.

  7 Grands Cormorans phalacrocorax carbo à l'extrémité de la langue de terre.

  2 Mésanges charbonnières Parus major.

  Un couple de Goélands railleurs Chroicocephalus genei est arrivé à l'extrémité de la langue de terre, où il

a stationné longuement. Les oiseaux n'ont pas pêché, mais plutôt fait leur toilette ou sommeillé, sur les sables.

Ils ont échangé quelques frôlements de bec, tendrement. Poitrine et ventre lavés de rose.

  Une Sterne hansel Gelochelidon nilotica est venue se joindre au couple de Goélands railleurs. L'oiseau fait sa toilette, 

sommeille un peu, avant de s'envoler. Mais, il revient sur place au bout d'un moment.

  Chant du Rossignol Luscinia megarhynchos

  A l'extrémité de la langue de terre, sur les sables,

deux  Mouettes mélanocephales Ichthyaetus melanocephalus, immatures. Mais, à des stades de développement distinct. Un oiseau arborait une ébauche

de capuchon noirâtre, s'arrêtant vers l'arrière au sommet de la tête, le front restant blanchâtre. Bec noirâtre, pattes noirâtres. Extrémités des rémiges primaires

noirâtres.

   Deux Goélands leucophées Larus michahellis sur les sables, à l'extrémité de la langue de terre.

  Le niveau d'eau de l'étang a un peu baissé, laissant apparaitre un peu plus de surface sableuse, à l'extrémité de la langue de terre.

  Deux Echasses blanches Himantopus himantopus, un mâle et une femelle, sont venues se poser à l'extrémité de

la langue de terre. Sont parties en quête de nourriture sur les bords, avant de disparaitre définitivement.

  Foulques macroules fulica atra.

  

  Tombulu biancu

  Six Sternes caugek , chacune posée sur son piquet, là où les piquets sont densément répartis.

  Cinq Flamants roses Phoenicopterus ruber, avec de très nombreux Goélands leucophées, devant l'anse de 'Favale' (rive ouest) 

  Goélands d'audouin Ichthyaetus audouinii, comme d'habitude, sur les piquets en face de Tombulu Biancu.

 

  Enfin, le passage d'Hirondelles de cheminée Hirundo rustica est aujourd'hui relativement faible - au-dessus de l'étang.

 

                                                                                 J.F.M.

Posté par JFMarzocchi à 20:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Cormoran huppé

observation  ce jour à Punta di Spano d'une famille de Cormoran huppé

B22C6253-3

B22C6015-3

B22C6158-3

B22C6083-3

photos David GAUTIER

A+

René

Posté par muratello à 15:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 avril 2018

Fantastique migration sur le littoral oriental !!!

La migration bat sont plein sur les dunes de Prunete !

Ces trois derniers jours, ce ne sont pas moins de 43 000 hirondelles rustiques qui ont été dénombrées depuis le site de comptage ! Une première vague qui devrait en appeler d'autres dans les semaines à venir. Au milieux de ce flux ininterrompu se cachent quelques centaines d'hirondelles de fenêtre et hirondelles de rivage, ainsi que de rares hirondelles rousselines.

En dehors des Hirondelles, d'autres passereaux ont également fait le spectacle à l'image de ces 739 Pipit des arbres et 121 Loriots d'Europe comptés en seulement quelques heures ce 15 avril au matn !!
Le passage des rapaces continu également, et en particulier celui des busards. Le cap des 750 busards des roseaux vient d'être dépassé et laisse augurer un superbe total saisonnier, alors que quatre busards pâles (photo) sont passés le 9 ainsi que le 14 Avril et pas moins de 5 le 15 Avril, un record national pour cette espèce orientale (20 sur l'ensemble de la saison) ! Les faucons ne sont pas en reste : le 15 Avril ce sont près de 70 individus appartenant au complexe crécerelle/crécerellette (très difficiles à distinguer !) qui ont été dénombrés, ainsi que 6 faucons kobez, une espèce orientale elle aussi.

Les premiers guêpiers d'Europe ont été observés le 13 Avril et ils seront bientôt des milliers à passés jusqu'au 10-15 mai !

De nouvelles espèces trans-sahariennes sont observées à l'unité presque chaque jour. Récemment, le Gobemouche à collier (photo), la Rousserolle turdoïde, le Pouillot siffleur (photo) et la Sterne hansel ont été vu pour la première fois de la saison.

 

Busard pâle mâle adulte

Gobemouche à collier

Pouillot siffleur

 

 

Posté par Gabriel Caucal à 19:10 - Commentaires [1] - Permalien [#]

AU COURS D UNE RANDO ! !

073

Posté par BANFFF à 15:49 - Commentaires [1] - Permalien [#]
15 avril 2018

UNE JOURNEE DE PLUS EN PLEINE NATURE

bonsoir , un petit coup de pouce de votre part mrs les pros pour identifier ce jolis oiseau en bande d une trentaine individus dans un champs,et surtout un grand merci a vous tous 

036 (2)

Posté par BANFFF à 21:03 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Sterne caspienne Hydroprogne caspia à l'étang de Biguglia, le 15 avril 2018

DSCN0370

                                                                        Pistacia lentiscus au bord de l'étang

DSCN0372

                                                                        Iris pseudacorus

 

  Sterne caspienne Hydroprogne caspia à l'étang de Biguglia, le 15 avril 2018

 

  Météo : le matin voile nuageux haut. L'après-midi ensoleillé. Très nuageux en fin d'après-midi. vent.

  Jumelles nikon 8X21

 

  Langue de terre, au niveau de 'Pineta nord'

  Une Nette rousse Netta rufina, mâle, se présente sur l'eau, dès mon arrivée sur les bords de l'étang.

Mais, craintif, l'oiseau s'éclipsa tout de suite, pour ne plus apparaître.

  Ce seront au total 2 Chevaliers guignettes Tringa hypoleucos qui fréquentent les sables humides,

à l'extrémité de la langue de terre.

  Une Grande Aigrette Casmerodius albus pêche inlassablement tout le long de la langue de terre,

venant même, un moment, à son extrémité. Pattes roses, pieds plus sombres. Bec jaunâtre, à pointe lavée de noir.

  Une Aigrette garzette Egretta garzetta sur la langue de terre, puis une seconde, tout au loin, sur la rive ouest de l'étang.

  Une quinzaine de Canards colverts Anas platyrhynchos  à l'extrémité de la langue de terre. La plupart occupés à sommeiller,

d'autres préférant barboter dans les eaux du bord. Il s'agit de mâles sans excéption.

  4 Flamants roses  Phoenicopterus ruber dans mon champs de vision.

  Cinq Grands Cormorans Phalacrocorax carbo, la plupart juvéniles, à l'extrémité de la langue de terre, c'est à peu près le nombre maximum sur ce lieu. 

Un sujet de la forme continentale, en habit complet, se distingue cependant.

D'autres sujets seront visibles sur les piquets, en face de Tombulu Biancu.

  Un Petit Gravelot Charadrius dubius est venu stationner un moment sur les sables, à l'extrémité de la langue

de terre, où se tenait un Chevalier guignette.

  Un Pic épeiche Dendrocopus major tambourine sur les arbres alentour, notamment

sur des Chênes-lièges bordand l'étang.

   Le Grèbe huppé Podiceps cristatus est finalement, après la Foulque macroule, l'oiseau d'eau le plus fréquent à la surface de l'étang.

  Présence de la Corneille sarde Corvus coronr sur toute l'étendue de l'étang.

  En dépit de la chaleur actuelle, les neiges couvrent toujours les façades est des montagnes, en parliculier le San Petrone.

 

  Tombulu Biancu

  Sur les piquets au large de Tombulu Biancu, Goélands leucophées Larus michahellis, une Mouette rieuse Chroicocephalus ridibundus, juvénile, 5 Sternes caugek Thalasseus sandvicensis.

  Je note au loin une Aigrette garzette Egretta garzetta qui fait sa toilette sur l'embarcadère de l'Ecomusée.

  De même, j'observe dans une anse du bord ouest de l'étang, au nord de la tamariçaie, lieu-dit 'Favale', un rassemblement de Goélands leucophées. Quelques Grands Cormorans sont également présents.

  Le chant de Rossignol Luscinia megarhynchos éclate dans les Tamris du bord est de l'étang.

  Moineaux friquets Passer montanus en bande importante sur le chemin de découverte, sous les Peupliers blancs.

  Passage massif, toute l'après-midi, au-dessus de l'étang d'Hirondelles de cheminée Hirundo rustica, avec des pics, notamment vers 18h.

  Chant de la Bouscarle de Cetti Cettia cetti.

 

  Langue de terre, au niveau de 'Pineta nord'

  Vers 15h50, le Balbuzard fluviatile Pandion haliaëtus fait son apparition sur l'un des piquets habituels

   Une Sterne caspienne Hydroprogne caspia passe en volant au-dessus de la langue de terre. L'oiseau se dirige vers le nord,

avant de disparaitre. Gros bec écarlate, calotte noire, grande taille, vol plus lourd que chez les congénères.

 

                                       J.F.M.

  

   

  

  

 

 

  

Posté par JFMarzocchi à 18:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 avril 2018

Étang de Tanchiccia et les alentours

Étang de Tanchiccia et les alentours

( Commune Serra-di-Ferro ) 14/04 , matinée

 

L'étang:

- plusieurs Poules d'eau

- plusieurs Foulques macroules avec leurs poussins sur l'eau et vu depuis

observatoire un nid avec 3 poussins

- Nette rousse, 1 mâle tout seul

- 2 Grèbes castagneux

 

- 4 Chevaliers sylvains

- 6 Pipits spioncelles

- 4 Pouillots fitis

- 1 Rousserolle effarvatte

 

Les alentours:

- 1 Tarier des prés

- 4 Choucas des tours >>>

La Liste Corse dit: 'nicheur' mais aussi 'visiteur occasionnel' ???

Mes guides me disent que le Choucas des tours n'est pas en Corse,

alors, les 4 Choucas que j'ai vus aujourd'hui sont des migrateurs ? )

 

 

Posté par patrick_vd à 20:28 - Commentaires [2] - Permalien [#]