Corse-Ornitho

22 septembre 2018

Aigle royal à Penna Rossa

Hier vendredi, un Aigle royal deuxième année survola notre petit vallon, à peine à 4km de la mer (basse vallée du Liamone)

Exceptionnel.

Posté par Fredbaksey à 16:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 septembre 2018

Photos

Voici une photo du grèbe jougris observé sur Lucciana, merci Bernard et la photo d'une guifette moustac 1A.

A prestu

joug2

Guif2

Posté par Antoine Leoncini à 14:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 septembre 2018

Pluvier guignard du Renosu

IMG_1578

IMG_1607

Observation de Pluviers guignard du 14/09/2018

Ludovic Scalabre

 

Posté par corseornitho à 09:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

le plateau et sommet du Renoso hot spot du Pluvier Guignard en automne !

Bonjour,

Comme vous avez pu le voir 14 Pluviers guignard ont été observé le 14 septembre au Renoso. Il ya deux ans j'en avais vu (2), l'année dernière 3 ont été photographié par des gens du Muséum. Personnellement j'avais prévu de monter ce dimanche 16 septembre (l'année dernière la tempête m'en avait empêché).

Bien que je n'ai pas vu la bande de 14 (partis ?), j'ai pu photographié un oiseau de 1er hiver (juvénile) de très près le 16/9 ; petite précision, pas au sommet car ça ne convient pas mais sur le petit plateau coté ouest (voir mon commentaire sur corse-ornithos de l'année dernière).

Je vous joins donc deux photos, en attendant peut être que notre ami ornithos mette en ligne le groupe de 14 !! record absolu de Cores pulvérisé.

A noter que ce printemps j'y suis monté (niche t-il ?) mais je n'ai rien vu. Je pense que la surface favorable est insuffisante , de plus la neige est restée très longtemps.

Noté aussi en migration au sommet, 4 Busards de roseaux (2 +2)  et une Bondrée apivore (tardive) ; vu aussi 1 Vautour fauve au dessus de Bracca (cf. obs de S. Deschamps à Ese) 1 gd rapace sp. (vu 1 seconde), Pipit spioncelle abondant, 2 Traquets motteux mais seulement 4 Chocards.

pluvier guignard juv

pluvier guignard juv

A prestu

 

Posté par brecorbet à 06:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 septembre 2018

14 pluviers guignards ce 14/9/2018

Bonjour. J’ai eu le bonheur d’observer 14 pluviers guignards se nourrissant dans le pierrier au sommet du Monte Renoso ce 14/9/2018.

Ludovic scalabre

Posté par corseornitho à 22:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 septembre 2018

Vautour fauve

2 vautours fauves observés dimanche 9/09 pozzines du Val d'Ese ,13h09, tournent 2 fois et partent plein Ouest...

 

Stephane Deschamps

Posté par corseornitho à 14:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 septembre 2018

limicoles au marais salants de Porto-Veccio, Oedicnème criard, Grèbe jougris ailleurs

Bonjour,

quelques nouvelles du front de la migration

D'abord un petit tour aux marais salants de Porto Vecchio où les Echasses ont niché cette année (au moins 3 couples), ce qui n'était pas arrivé depuis longtemps. le niveau est élevé et attractif pour les oiseaux :

le 1/9/2018 je note :

1 Avocette, 10 Chevaliers guignettes, 11 Chevaliers aboyeurs, 1 Chevalier culblanc, 1 Chevalier sylvain, 13 Echasses blanches dont 3 juvéniles minimum, 1 Bécasseau cocorli (encore en plumage nuptial partiel), 7 Canards souchets, 25 Aigrettes garzettes, 11 Hérons cendrés, 3 Garde boeuf (dortoir ?) 20 Mouettes rieuses, 2 Bergeronnettes printanières.

C'est pas si mal dans un lieu maintenant ouvert à tout vent avec traces de quads dans les bassins... chiens errants et déchet en tout genre. A quand la réhabilitaion de ce joyau en péril ??

 

A l'étang d'Arje vecchie (toujours à Porto Vecchio), 1 Grande aigrette, 51 Aigrettes garzettes, 4 Râles deau , 1 nette rousse 2 sarcelles d'hiver, des colverts, 2 Martins pêcheurs, 5 Echasses dont 2 juvéniles venant probablement des marais salants entre autres le 1 et 2/9.

 

Je vous donne par ailleurs un spot où observer facilement et sans déranger des OEDICNEMES CRIARD ! cela se situe 2 km après Sotta en direction de Porto-Vecchio et 400 m après le nouveau giratoire. Sur la droite vous avez une grande prairie de galets (alluvions anciennes) ou niche cette espèce. Vous vous arrêtez le long de la route à droite le long d'une haie bien taillée et vous sortez délicatement et levez le nez pour scruter la prairie. Parmi les caillous le 31 j'ai vu 12 OEDICNEMES et ce n'est pas la première fois. JF Seguin l'avait trouvé nicheur. Attention ne pas pénétrer sinon tout fout le camp .

voir photo de mauvaise qualité

 

Enfin pour terminer j'ai eu la chance de voir un GREBE JOUGRIS en fin de plumage nuptial sur un plan d'eau des Carrières de Broncole le 5/9 à Lucciana(trop loin pour vous montrer la photo ). Je pense qu'une photo sera diffusée par Anto

oedicnème criard_sotta_B-recorbet (2)

ine d'ici peu de temps ! 23 ans que j'avais vu cette espèce en Corse (ça date) , qui plus est donnée très précoce.

oedicnème criard_sotta_B-recorbet (4)

échasses juvéniles Arje vecchie (2)

 

Posté par brecorbet à 08:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 septembre 2018

Canard souchet à la mare de Budicci

Le canard à long bec signalé à la mare de Budicci samedi 2 septembre par Puma 2A est un canard souchet mâle en éclipse (fin d'été)

Voir photo ci-jointe

DSC_3077A

Posté par yakech76 à 13:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 septembre 2018

Busard à Campo dell'Oro

Bonjour à tous,

-- Vu samedi 1er mars à 2 reprises matin et A.M. à l'aéroport de Campo dell'Oro un Busard vraissemblablement version cendré avec ses ailes à bouts noirs et en forme d'arc de cercle en plané.

-- Pour le gobemouche "ultra marin" la longueur du bec m'interpelle ... pour un gris!

-- A la mare de Bastelicaccia samedi en plus des 3 aigrettes, vu depuis la route un canard à long bec (pas pu identifier de la route avec la circulation )

 

Bonne reprise à tous.

Puma2A

Posté par puma2A à 21:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 septembre 2018

Observation à l'étang de Biguglia, le 1° septembre 2018

 

 

  Observation à l'étang de Biguglia, le 1° septembre 2018

 

  Météo :

  Le matin, beau temps calme et ensoleillé. Après-midi, apparition progressive de nuages.

 

  Langue de terre, 'Pineta' nord (bord nord-est de l'étang)

  Niveau haut de l'eau dans l'étang.

  Je me suis enfoui, pour accéder au point d'observation, par un passage, fraichement utilisé par les sangliers,

dans la phragmitaie du bord.

  Sur le sables, à l'extrémité de la langue de terre, 6 Echasses blanches Himantopus himantopus, une petite famille,

comprenant 2 adultes et 4 juvéniles, plus petits (moins hauts sur patte), aux pattes jaune paille.

L'espèce s'étire en tendant sa patte vers l'arrière et en entrouvrant l'aile correspondante, simultanément.

  Aigrette garzette  Egretta garzetta bien présente. Au moins six sujets le long de la berge ouest.

Quelques autres plus près de mon poste. L'une d'elles pêche de petits poissons.

  Des Grèbes huppés Podiceps cristatus, peu nombreux, nagent à la surface de l'étang.

  Le chant de la Bouscarle de Cetti Cettia cetti a retenti une fois, durant ma présence.

  Environ 3 Hérons cendrés Ardea cinerea animent cette partie d'étang. L'un d'eaux se pose sur un piquet (voir film).

  C'est un Grand Cormoran Phalacrocorax carbo, avec la gorge blanche, qui occupe le piquet du Balbuzard, aujourd'hui.

  Avec les Echasses blanches, 2 Chevaliers guignettes Tringa hypoleucos. Se chamaillent, en se poursuivant au vol ...

 

Les oiseaux de l'étang de Biguglia - YouTube

  Une Grande Aigrette Casmerodius albus fréquente le bord ouest de l'étang.

  Sur la berge ouest, au loin, deux Aigrettes garzettes se livrent à une brève joute.

  Des mouettes rieuse Chroicocephalus ridibundus sont présentes, en petit nombre, sur l'étang, près

de la rive ouest.

  3 Busards des roseaux Circus aeruginosus, la plupart du temps posés sur des buissons plus ou moins sphériques

du bord ouest de l'étang.

  Tentative de passage d'une famille de sangliers à mon poste d'observation

  Tout à coup, j'entends grommeler dans mon dos. Au bout d'un moment, je vis apparaitre le museau très clair 

de marcassins sur la sente, à 3 mètres de distance.

  Mais, la famille, après une période relativement longue, se décide à passer, dans les phragmites, au sud de mon poste,

et disparaitre définitivement. A l'évidence, je me trouvais sur leur passage.

 

  Verdiers Carduelis chloris

  Cette saison a ét propice à l'observation de Verdiers, fringilles téméraires et sympathiques, lesquels sont venus assidûment à la mangeoire, à Miomu.

C'est vers la période de forte canicule qu'ils semblent avoir disparu de la localité.

  Par contre, l'espèce anime toujours de ses cris le feuillage d'Ostrya carpinifolia, plantés en allée près de la place Saint-Nicolas.

Les jeunes réclament la becquée.

 

  Milan royal Milvus milvus

  observé en vol d'exploration à l'Annonciade (3/09/2018), à Bastia, lieu familier pour l'espèce dorénavant

N'oublions pas son point de ralliement à San Martinu (hiver dernier)

Le rapace a été observé également près de Campile, il y a une dizaine de jours.

 

                                              J.F.M.

Posté par JFMarzocchi à 14:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 août 2018

Gobemouches gris saison 2018.

Bonjour aux spécialistes, et aux autres.

Nous avons eu (à Péri ) à nouveau cette année des Gobemouches gris qui ont niché elevé leurs petits et sont encore présents.

Il nous a semblé que cette année, certains d'entre eux ont un plumage plus clair que d'habitude et en particulier au niveau poitrail et ventre qui "tire" plus vers le blanc  (j'ai bien dit chez certains )

 

Auriez vous constaté la même chose, ou est-ce une illusion de notre part ??

 

Salutations.

Puma2A

 

Pour Fredbaksey: C'est devenu la "camargue", ... le bas du Liamone ... ??!!

Posté par puma2A à 13:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 août 2018

Photos d'ailleurs, d'un monde en train de disparaître

Il fait toujours aussi chaud, aussi pour vous rafraichir je vous suggère d'aller voir sur mon site http://nudipassion.fr/ les photos que je viens de prendre au Spitzberg lors d'une croisière en août où l'on a été obligé d'atteindre 82° de latitude pour trouver la banquise (qui a perdu en 15 ans 60% de sa surface et 70% de volume...ça craint !)

DSC_2408B

DSC_2673A

Posté par yakech76 à 12:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 août 2018

Gobemouche ultramarin

Observation et photo transmises par Gérard Beucher via Nadine Deflandre, qui sont ici remerciés.

" Le 28 mai, vers 18h30, alors que je naviguais en solitaire à environ 110 km du continent (de l'île de Porquerolles vers le Cap Corse, latitude 43 Nord, longitude 7.50 Est), un oiseau a atterri sur mon voilier de 41 pieds. Dans les premiers temps l'oiseau s'est tenu éloigné de moi, mais le second jour il est venu se réfugier ... entre mes cuisses (cf photo).

Gobemouche marin (Corse-Barcelone)

 


L'oiseau a séjourné à bord durant 48 heures, dédaignant le pain et l'eau que je lui proposai, préférant faire quelques excursions autour du voilier, pour aller quérir des insectes. " 

(texte adapté des informations reçues par courriel)

Selon moi, il s'agit d'un Gobemouche gris (autres avis bienvenus), mais seul Dieu pourrait savoir s'il est de variété corse ou continentale !

Pour expliquer la présence de cet espèce terrestre en mer, j'émets l'hypothèse d'un individu en migration tardive, ayant trouvé un reposoir accueillant (mais allant dans le sens opposé de sa migration, d'où son départ assez rapide du voilier).

Je suis preneur d'autres explications plausibles à ce gobemouche au pied, non aux plumes, plutôt marines !

 

Posté par Fredbaksey à 17:49 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Des réponses aux questions et des précisions sur des observations + 1 ére nidification en Corse du Canard chipeau

Bonjour à tous,

je reprends du service

Concernant le Pipit observé sur le plateau du Coscione en août (voir photo sur le blog)  c'est un PIPIT ROUSSELINE. Cette espèce y niche d'ailleurs mais localisée car il préfère les habitats secs (le PIPIT SPIONCELLE est plus commun sur le plateau, autour des pozzines ). La confusion est possible avec un Pipit de Richard (très rare)qui est plus gros.

Ensuite j'ai vu que Patrick avait observé des HUITRIERS PIES ; l'espèce est surtout régulière au passage prénuptial ; cet oiseau niche en Camargue et dans le nord de l'Europe. C'est donc un migrateur mais à ma connaissance il n'y a que de très rares hivernants. Donc belle observation.

De mon coté j'ai enfin reçu l'information sur l'origine d'une Mouette rieuse vue le 8/8/2017 à Padulu Tortu à St Lucie de Porto Vecchio et baguée (code couleur + chiffres) 

Il s'agit d'une Mouette née dans le sud de la POlogne en 2016 et baguée au nid le 21/5/2016 ; elle avait donc 1 an ; Origine très classique pour cette espèce (dans l'est de l'Europe grosses colonies sur des lacs et étangs, oiseau en milieu marin seulement l'hiver) ; par contre je m'étais trompé sur l'âge, cet oiseau ayant déjà quasiment un plumage d'adulte.

Enfin des nouvelles des Juvéniles de GOELANDS d'AUDOUIN à Aspretto/Ajaccio ; avec 70 jeunes à l'envol il s'agit de la meilleure année depuis bien longtemps (pour 56 nids) ! tous ont été bagués

à la mi-aout 2 juvéniles étaient déjà signalé au Maroc (Ceuta/enclave espagnole) et sud Espagne (Malaga). DEux autres avaient stationné à Porto Pollo. Bon voyage les petits !

voir photo de  juvéniles bagués sous leur abri

 

Dans l'original, pas grand chose si ce n'est ce LORIOT femelle (ou juvénile ?) observé en migration avec mon ami Cyril grand animateur du blog ,  , posé dans un arbuste à 1500 m d'altitude à La Rundinaia/Castiglione le 27/8 dernier. c'est pas trop son biotope !

J'ai noté aussi pas mal de Chevaliers guignettes depuis début août à Ajaccio/littoral ou sur la Gravona (seuls ou par deux) ; Là aussi ils nous arrivent du Nord (Scandinavie)

Coté montagne, pensez si vous êtes en montagne à regarder les gypaètes et autres Vautours. et allez sur le site Gypaète-corse pour suivre les 3 oiseaux encore équipés d'émetteurs. (l'autre jour j'ai vu Ercu, 1 an, près du lac de Nielluciu) et une quinzaine de brebis ont été foudroyées début août à la punta di l'Oriente près de Vizzavona ; nul douteb que ce garde manger va attirer les nécrophages. avis aux amateurs ! grimpez voir !

baguage poussins -audouin_21_06_18 (63)

canard chipeau juv_gradugine02_08_18 (4)

Pour terminer, une nouvelle espèce nicheuse pour la Corse, le Canard chipeau (voir photo). Une famille notée en juin sur l'étang de Gradugine près de Ghisonaccia. Installation durable ? pas si sur, vu le braconnage qui sévit... Cette espèce niche depuis quelques années en Sardaigne (moins de 20 couples) et il est probable qu'on bénéficie d'un apport.

A prestu

Posté par brecorbet à 07:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 août 2018

HUÎTRIER PIE

Vu 2 Huîtrier pie ce matin (08:00h) à l'embouchure du Tavignano (Aléria).

La "Liste Corse" dit que le Huîtrier pie est un visiteur régulier chez nous, mais en hiver, je suppose. Étant normalement un oiseau sédentaire, il existe une migration partielle en Europe du nord au sud, un 'déplacement' qui commence déjà très tôt au mois d'Août.

Sera le cas pour les deux exemplaires que j'ai vus aujourd'hui, je crois.

Posté par patrick_vd à 19:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 août 2018

Grande Aigrette et Sanglier à l'étang de Biguglia, le 24 aout 2018

 

 

  Grande Aigrette  et sanglier à l'étang de Biguglia, le 24 aout 2018

 

  Météo : le matin,  beau temps calme et ensoleillé.

Après-midi, quelques nuages bourgeonnants, avec averses occasionnelles

 

  Langue de terre, 'Pineta nord' (bord nord-est de l'étang)

 

  Le niveau d'eau est relativement élevé, en raison du régime des pluies de l'été.

  Le premier oiseau à se manifester est un Traquet motteux Oenanthe oenanthe.

Ce dernier, dépourvu de bandeau, est venu, un moment, tirer sa nourriture des sables coquilliers, à l'extrémité de la langue de terre,

sous l'oeil envieux d'une Corneille mantelée Corvus corone.

  Hoche et étale la queue, au sol.  Réapparait un instant, l'après-midi.

  Lorsque l'on sait que l'espèce migre (et niche) sur les montagnes corses, souvent à grande altitude, on imagine l'amplitude

 qui caractérise l'habitat de l'oiseau ...

  Deux Aigrettes garzettes Egretta garzetta pêchent sur la langue de terre. Tandis qu'un autre sujet fait de même sur la berge

ouest, opposée.

  Environ 5 Mouettes rieuses Chroicocephalus ridibundus se déplacent à la surface de l'eau calme, avec des Goélands leucophées

Larus michahellis d'âges différents.

 

Les oiseaux de l'étang de Biguglia - YouTube

  Présence d'un Sanglier sur la rive de l'étang, à mon poste d'observation

  J'ai été très surpris de voir, tout à coup, alors que je m'adonnais à l'observation, un sanglier

apparaître devant moi, dans l'eau, à moins de 4 mètres de distance. En un éclair, dans un grand fracas,

il a disparu dans la roselière du bord ...  l'animal progressait du sud vers le nord ...

  Un Héron cendré Ardea cinerea se pose longuement à la cime d'un arbre, dans la ripisylve du Bivincu, vers

son embouchure.

  Un goéland d'Audouin Ichthyaetus audouinii reste longtemps perché sur un piquet, près du bord, au niveau de Pineta.

  Quel plaisir de voir une Grande Aigrette Casmerodius albus venir pêcher sur les sables de la langue de terre

(voir film).

  Sur le piquet je dirais ... du Balbuzard, un Grand Cormoran Phalacrocorax carbo fait sa toilette.

  

  Préparation à la migration postnuptiale d'Hirondelles de cheminée Hirundo rustica à Miomu

  Sur un fil aérien surplombant l'hôtel-restaurant "Ariana", à la sortie nord de Miomu,

j'ai noté un groupement de 25 oiseaux (en moyenne).

 

                                           J.F.M.

  

  

Posté par JFMarzocchi à 17:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 août 2018

Retour des Flamants roses et Mouette boiteuse à l'étang de Biguglia

 

 

  Observations à l'étang de Biguglia, le 15 aout 2018

 

  Météo : le matin, nuageux

L'après-midi, ensoleillé, en dépit de quelques nuages sur les reliefs

 

  Observation au niveau de 'Pineta nord', Bord est de l'étang

  Le niveau d'eau est élevé dans l'étang, en raison des récentes pluies, dont la dernière a eu lieu cette nuit-même.

  On peut compter 20 Echasses blanches Himantopus himantopus, le matin,

sur la langue de terre. Les oiseaux sont rassemblés le plus souvent, faisant leur toilette. On percoit leur cri doux et ténu (film).

  Nombreuses Aigrettes garzettes Egretta garzetta. Si une seule fréquente la langue de terre

tout au long de la journée, la plupart pêchent, éparpillées, sur le bord ouest, au loin et en face de mon poste d'observation.

14 Aigrettes y sont dénombrées..

  Sur les sables coquilliers à l'extrémité de ce même site, on peut noter

  3 Bécasseaux minutes Calidris minuta. Les oiseaux sont très vifs, courent et cherchent leur nourriture.

Leurs pattes sont noires.

  Un Bécasseau variable Calidris alpina. La tache noire au ventre est nettement marquée.

  Ce dernier est accompagné de 3 Bécasseaux cocorli Calidris ferruginea, au plumage plus ou moins roux selon les individus. Sommeillent ou cherchent leur nourriture. Sourcil assez bien prononcé.

  Enfin, au moins 2 Chevaliers guignettes Tringa hypoleucos - qui vont et viennent, hochant la queue, un peu en 'arbitre' parmi tous ces oiseaux ...

  Des bancs de matière organique ferme affleurent, ici et là, au large de mon poste, qui retiennent par moments les limicoles. Mais ceux-ci reviennent toujours sur la langue de terre ...

 

Les oiseaux de l'étang de Biguglia - YouTube

  Un Grand Cormoran Phalacrocorax carbo est vu pêchant, puis posé sur un piquet. Tandis qu'un second individu 

sillonne les eaux.

  2 Flamants roses Phoenicopterus ruber apparaissent  dans ma longue-vue, sur la rive ouest, au loin.

  Un Héron cendré Ardea cinerea  stationne un moment sur la langue de terre.

  Une Mouette rieuse Chroicocephalus ridibundus, blessée à la patte gauche, est venue évoluer sur les sables de la

langue de terre (voir film).

  Goélands leucophées, adulte ou juvéniles, sont observés isolément.

  L'après-midi, encore quelques Echasses blanches arpentent les sables, mais le gros de la troupe s'est dispersé.

  Vers 14 h, Ce sont 5 Mouettes rieuses qui se reposent sur les sables de la langue de terre, accompagnées d'un Goéland

leucophée adulte.

  Deux Corneilles mantelées Corvus corone sur la souche.

  Un groupe de 5 Flamants roses, plus un sujet un peu distant, pêchent dans les eaux relativement profondes,

devant l'embouchure du Bivincu. Semblent barboter, comme des canards ...

  Quant au Flamant à l'aile endommagée, il est présent, toujours au même point (sud de la langue de terre),

comme durant tout l'été ...

  Le chant de la Fauvette à tête noire Sylvia atricapilla s'est fait entendre quelquefois.

 

                                              J.F.M.

 

Posté par JFMarzocchi à 16:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 août 2018

Bondrée apivore, basse vallée du Liamone-- nidification ?

La Bondrée apivore, espèce que nous observons annuellement entre mai et août dans notre vallon à 4 km de l'embouchure du Liamone (adret = maquis bas / ubac = yeuseraie), s'est fait très discrète cette année.

Mais le 10 aoút vers la mi-journée, des cris aigus attirent mon attention et deux individus cerclent et planent dans le ciel, l'un d'eux (forme intermédiaire) est très vocal, suivant de loin l'autre (forme sombre). Le lendemain, idem, probablement les mêmes individus (même type de plumage). Plus tard le 11 août, deux individus clairement différents glissent très bas au-dessus de notre terrain permacole, aussi avec appels de contact.

Ceci sont donc cette année les seuls véritables indices de nidification, suspectée mais toujours pas prouvée, dans notre secteur.

Posté par Fredbaksey à 12:26 - Commentaires [2] - Permalien [#]
11 août 2018

BONSOIR , lors d une rando sur les hauteurs du coscione j ai rencontré ce petit passereaux ! ! est-ce un pipit ? aucune idée,

BESOIN D AIDE ! ! ! 

024 - Copie

ET UN GRAND MERCI A VOUS TOUS

Posté par BANFFF à 16:31 - Commentaires [6] - Permalien [#]
08 août 2018

Observations à l'étang de Biguglia, le 8 aout 2018

 

 

  Observations à l'étang de Biguglia, le 8 aout 2018

 

  Météo : ciel dégagé et clair, le matin

L'après-midi, apparition du vent. Nuages bourgeonnants et orageux sur les reliefs

  Jumelles Nikon 8X21

 

  Langue de terre, 'Pineta' nord

  Dès mon arrivée sur les bords est de l'étang, au niveau de 'Pineta nord', une Huppe Upupa epops les survole,

 se dirigeant vers le sud.

  Un Héron cendré Ardea cinerea demeure immobile sur une souche émergeant de l'étang, avant de venir sur les

sables de la langue de terre (voir film).

  Un groupe de 35 Mouettes rieuses Chroicocephalus ridibundus stationne sur les sables à l'extrémité de la langue de terre.

Ces Mouettes présentent un bec jaunâtre (ou rougeâtre pour certains) à pointe sombre. Tous ont une tache noirâtre en arrière 

de l'oeil. Seul un sujet arbore un capuchon. 

  Quelques sujets (quatre ou cinq) s'éloignent parfois du groupe pour pêcher, ce, en bondissant à la surface de l'eau avant d'y plonger la tête. Les oiseaux suffoquent, entrouvrant leur bec sous le soleil implacable.

  Précisons que le niveau d'eau est relativement élevé en ce moment, en raison des dernières fortes pluies (bien plus qu'au coeur de du dernier hiver !). Ce qui réduit l'espace

sur lequel les oiseaux viennent stationner.

  Les oiseaux de l'étang de Biguglia - YouTube

  Sept (7) Echasses blanches Himantopus himantopus sont présentes à l'extrémité de la langue de terre, mêlées aux mouettes. Les oiseaux sommeillent ou cherchent leur nourriture. Parmi eux, des juvéniles, très bruns. Les adultes (tête et cou blancs), les chassent parfois lors d'une brève poursuite (éducation).

  Le vaillant Flamant rose Phoenicopterus ruber, dont l'aile est abimée, est présent.

  Les sables de la langue de terre reçoivent aussi une Aigrette garzette Egretta garzetta. Mais l'espèce compte plusieurs sujets,

qui volent ça et là, sur l'étang. Pêche ou se repose.

  2 Chevaliers guignettes Tringa hypoleucos sont très actifs à l'extrémité de la langue de terre.

  Un Grand Cormoran Phalacrocorax carbo est posé sur le piquet ...

  Le chant de la Fauvette à tête noire Sylvia atricapilla éclate sur les bords de l'étang

  Un grèbe huppé Podiceps cristatus, oiseau bien discret aujourd'hui, apparait, un instant, à la surface de l'eau.

  Deux Goélands leucophées Larus michahellis, sur l'eau, près de la langue de terre. Un juvénile s'est saisi d'une petite anguille jaune ... en tout cas en apparence.

  Sans oublier l'apparition de l'inévitable Corneille mantelée Corvus corone ...

 

  A noter aussi, la présence régulière d'un Etourneau unicolore Sturnus unicolor dans la pelouse du rond-point sud

du port de toga (D.80).

  A Miomu, au bout d'un cap jouxtant le cimetière, 3 Cormorans de Desmarest Phlacrocorax aristotelis desmarestii, juvéniles.

 

                                              J.F.M.

  

  

Posté par JFMarzocchi à 15:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]