Observé ce matin au niveau du trait côtier en contrebas de la citadelle, perché sur un figuier suspendu à la roche et surpomblant la mer. Il a fait quelques allers-retours puis est revenu se percher. Un peu surpris de le voir là, il est probablement de passage et en halte migratoire. Peut être trouve t-il de quoi se nourrir dans les eaux calmes du vieux port pas loin ?

A bientôt,