Casavone : toujours les mêmes habitués, je ne signalerai que les nouveautés par rapport à ma note du deux février, où j'ai oublié de mentionner des hirondelles de rochers, revues le 5 février : le 5 février un canard souchet mâle et une fauvette mélanocéphale (voir photos), des moineaux italiens le 5 février (CF photos) ; un grèbe à cou noir le 8 février. Sur la route de la plage la Viva, dans le champ après le carrefour à l'entrée de Porticcio, des venturons corses le 5 et un geai des chênes dans le bois en face de la roseraie de Casavone le 8 ; en quittant le secteur, hier vers 13H, dans le nouveau parking en terre (belle occasion de faucher quelques centaines de mètres carrés de roseaux, sans aucune utilité, je n'y ai jamais vu de voiture), la surprise du jour, deux petits gravelots, un pipit spioncelle et une bergeronnette des ruisseaux (voir photos) dans une grande flaque d'eau d'à peine cent mètres carrés !

Capitello (avec deux ll mon cher Yakech...) : j'ai aussi oublié de mentionner le 31 janvier des étourneaux sansonnet et la bouscarle de Cetti, revus les 5 et 8 février. Un milan royal  sur le Prunelli ces deux fois (CF photo) ; onze hérons cendrés le 5 (quatre sur la Gravona avant son confluent avec le Prunelli, un groupe de deux et un autre de cinq dans la prairie entre les deux fleuves) ; toujours le râle d'eau et les pouillots, tranquilles dans leur petit marais ; une bergeronnette des ruisseaux, une aigrette garzette en vol, un verdier d'Europe et un martin-pêcheur dans ce même petit marais hier matin. A signaler beaucoup de rougequeues noirs, bien plus que d'habitude à mon avis.

Trois bonnes douzaines d'espèces observées dans ce secteur de Casavone et Capitello en huit jours.

Bastelicaccia :

dans la prairie à main gauche avant le bâtiment d'Air Corsica : une dizaine d'espèces d'oiseaux, notamment douze hérons gardeboeufs le 8 (il y en a toujours dans les prairies humides le long du Prunelli sur la route de Porticcio en venant d'Ajaccio) ; beaucoup de grives musiciennes, d'ailleurs cet hiver j'en vois beaucoup partout, plus que d'habitude me semble-t-il.

Budicci : un quasi désert, plus aucune végétation autour de la mare, donc pas de refuge pour les oiseaux ; quelques rares pipits spioncelle, un seul pouillot vu en trois visites, normal car il n'ont plus de perchoirs. J'ai de la peine quand je regarde mes carnets d'observations antérieurs, mais où sont les neiges d'antan ?

La Parata : ce matin trois monticoles bleus, un en bord de mer à main gauche bien avant le fin de la route goudronnée et deux autres dans les rochers à droite du sentier vers la tour ; un balbuzard pêcheur vu brièvement au retour, quand j'allais marcher sur la partie empierrée au départ du chemin ; arrivé au-dessus du parking il a pris sur le gauche vers Capo di Feno. Et enfin la surprise du jour :une belette, la première que je vois en Corse ! Le petit cylindre roux sur de courtes pattes a traversé devant moi la partie empierrée, si rapidement que sidéré je n'ai pas pu la photographier. Instant magnifique, j'ai ensuite vu sa tête entre des rochers. Le naturaliste a été enchanté de cette brève rencontre et le photographe fort dépité...

DSC_0833A

DSC_0835B

DSC_0860A

DSC_0952A

DSC_0958A

DSC_0974A