DSCN0370

                                                                        Pistacia lentiscus au bord de l'étang

DSCN0372

                                                                        Iris pseudacorus

 

  Sterne caspienne Hydroprogne caspia à l'étang de Biguglia, le 15 avril 2018

 

  Météo : le matin voile nuageux haut. L'après-midi ensoleillé. Très nuageux en fin d'après-midi. vent.

  Jumelles nikon 8X21

 

  Langue de terre, au niveau de 'Pineta nord'

  Une Nette rousse Netta rufina, mâle, se présente sur l'eau, dès mon arrivée sur les bords de l'étang.

Mais, craintif, l'oiseau s'éclipsa tout de suite, pour ne plus apparaître.

  Ce seront au total 2 Chevaliers guignettes Tringa hypoleucos qui fréquentent les sables humides,

à l'extrémité de la langue de terre.

  Une Grande Aigrette Casmerodius albus pêche inlassablement tout le long de la langue de terre,

venant même, un moment, à son extrémité. Pattes roses, pieds plus sombres. Bec jaunâtre, à pointe lavée de noir.

  Une Aigrette garzette Egretta garzetta sur la langue de terre, puis une seconde, tout au loin, sur la rive ouest de l'étang.

  Une quinzaine de Canards colverts Anas platyrhynchos  à l'extrémité de la langue de terre. La plupart occupés à sommeiller,

d'autres préférant barboter dans les eaux du bord. Il s'agit de mâles sans excéption.

  4 Flamants roses  Phoenicopterus ruber dans mon champs de vision.

  Cinq Grands Cormorans Phalacrocorax carbo, la plupart juvéniles, à l'extrémité de la langue de terre, c'est à peu près le nombre maximum sur ce lieu. 

Un sujet de la forme continentale, en habit complet, se distingue cependant.

D'autres sujets seront visibles sur les piquets, en face de Tombulu Biancu.

  Un Petit Gravelot Charadrius dubius est venu stationner un moment sur les sables, à l'extrémité de la langue

de terre, où se tenait un Chevalier guignette.

  Un Pic épeiche Dendrocopus major tambourine sur les arbres alentour, notamment

sur des Chênes-lièges bordand l'étang.

   Le Grèbe huppé Podiceps cristatus est finalement, après la Foulque macroule, l'oiseau d'eau le plus fréquent à la surface de l'étang.

  Présence de la Corneille sarde Corvus coronr sur toute l'étendue de l'étang.

  En dépit de la chaleur actuelle, les neiges couvrent toujours les façades est des montagnes, en parliculier le San Petrone.

 

  Tombulu Biancu

  Sur les piquets au large de Tombulu Biancu, Goélands leucophées Larus michahellis, une Mouette rieuse Chroicocephalus ridibundus, juvénile, 5 Sternes caugek Thalasseus sandvicensis.

  Je note au loin une Aigrette garzette Egretta garzetta qui fait sa toilette sur l'embarcadère de l'Ecomusée.

  De même, j'observe dans une anse du bord ouest de l'étang, au nord de la tamariçaie, lieu-dit 'Favale', un rassemblement de Goélands leucophées. Quelques Grands Cormorans sont également présents.

  Le chant de Rossignol Luscinia megarhynchos éclate dans les Tamris du bord est de l'étang.

  Moineaux friquets Passer montanus en bande importante sur le chemin de découverte, sous les Peupliers blancs.

  Passage massif, toute l'après-midi, au-dessus de l'étang d'Hirondelles de cheminée Hirundo rustica, avec des pics, notamment vers 18h.

  Chant de la Bouscarle de Cetti Cettia cetti.

 

  Langue de terre, au niveau de 'Pineta nord'

  Vers 15h50, le Balbuzard fluviatile Pandion haliaëtus fait son apparition sur l'un des piquets habituels

   Une Sterne caspienne Hydroprogne caspia passe en volant au-dessus de la langue de terre. L'oiseau se dirige vers le nord,

avant de disparaitre. Gros bec écarlate, calotte noire, grande taille, vol plus lourd que chez les congénères.

 

                                       J.F.M.