Le 1er juin au matin j'ai pu observé 3 Oedicnèmes criards adultes sur les terrains du conservatoire au sud du Ricanto ; ils ont décollé et se sont remisé dans l'enceinte de l'aéroport. Ces oiseaux nichent depuis de nombreuses années dans l'enceinte aéroportuaire (n'est ce pas Fred et JF ) mais ils en sortent à l'occasion pour aller manger. La recette pour les voir ? se lever tôt le matin ou y aller très tard le soir (on les entends plus facilement); ultime recours prendre l'avion (une fois je les ai vu par le hublot, mais c'est un peu cher pour cette obs et aléatoires ha ha ha .....)

Ce même jour j'ai noté Deux poussins de Petits gravelots dans l'avant dernière parcelle clôturée des terrains du conservatoire, là où j'avais trouvé un nid garni en 2017 (qui fut en échec). Pour les voir, postez vous le long de la clotûre et attendez... les adultes aident à les repérer. C'est rigolo de les voir courrir très vite, pattes gigantestesques sur un tout petit corps. Le milieu se recolonise doucement après les travaux de génie écologique. Il ya aussi du Pipit rousselline mais je fantasmais sur l'Alouette calandrelle qui ne veut pas venir !

 

Pour terminer, lors de sorties en mer au large des Iles Sanguinaires le 19 mai et 2 juin, sur fonds de 400 à 600 m j'ai noté la présence de l'Océanite tempête (un à deux, voir photo témoin sans trucage, de médiocre qualité

océanite tempête19_05_18 (1)

) qui de toute évidence , suite aux obs antérieures est régulier dans le passé. Mais où niche t-il ?

Plus d'une centaine de Puffins yelkouan le 19/5 en  pêche, mais seulement une quarantaine le 2/6, au repos. Ces oiseaux nichent en Sardaigne (Tavolara), à moins que ce soit des non reproducteurs ?.  Les Puffins cendrés sont réguliers de passage  en petit nombre (15 le 19/5 et seulment 1 le 2/6. Enfin les audouin (un à deux ) viennent près du bateau atiirés par les pêcheurs ! (pafois moins de 10 mètres) ; nos amis d'aspretto !